Select Page

Mondial 2017 – Les ogres se mangent entre eux

Mondial 2017 – Les ogres se mangent entre eux

Le samedi c’est jour de demi. De demi-finales du championnat du monde qui se déroulent toutes deux à Cologne comme la finale dimanche après-midi en conclusion d’un tournoi co-organisé par la France et l’Allemagne. La finale, dans un monde idéal, aurait dû opposer le Canada et la Russie, les deux équipes les plus titrées de l’histoire et les plus impressionnantes du tournoi. Oui mais voilà, en 2017, les ogres se mangent entre eux, car Russes et Canadiens vont se déchirer samedi pour une place en finale contre le vainqueur du match entre la Suède et la Finlande.

La première demi-finale (à 15h15) est donc celle des géants, des forçats de la glace, entre le Canada et la Russie, 1er et 3ème du tour préliminaire. D’un côté les Nord-Américains et leurs 26 titres de champions du monde, leurs 3 médailles d’or et 2 d’argent lors des 10 dernières années, et de l’autre les Européens de l’Est et leurs 27 titres, leurs 4 médailles d’or, 2 d’argent et 2 de bronze lors des 10 dernières années ! Ce sont deux équipes qui ont trusté les trois derniers titres, le Canada en 2015 et 2016, la Russie en 2014. Pour parvenir à ce stade, les Canadiens ont terminé à la première phase de la poule B du tour préliminaire avec une seule défaite en prolongation concédée face à la Suisse (3-2). Souvent dominateurs et faciles dans le jeu, les Nord-américains ont été bousculés par la France (3-2) après avoir été menés au score 2-1 et ont franchi les quarts de finale avec une petite victoire au score (2-1) face aux Allemands, invités suprises mais poussés par tout un peuple.

Les Russes se sont qualifiés en terminant en tête de la Poule A avec 13 points en sept matchs, avec la meilleure attaque (35 buts) et la meilleure défense (10 buts), et en ayant signé trois blanchissages en sept matchs face au Danemark (3-0), la Slovaquie (6-0) et la Lettonie (5-0), auquel il faut ajouter un quatrième obtenu jeudi en quart de finale face à la République Tchèque qui n’a pas pesé bien lourd (3-0).

L’autre demi-finale qui se jouera en début de soirée (19h15) opposera la Suède qui a terminé le premier tour en quatrième position et la Finlande, septième qualifiée avec seulement 1 point d’avance sur la France, première éliminée de la Poule B. La Suède, cinquième nation au classement IIHF, 9 titres de champions du monde dont le dernier en 2013 dans sa vitrine (avec deux titres olympiques dont le dernier en 2006), a réussi à prendre 1 point dans sa confrontation avec les Russes (2-1 aux tirs au but) et écrasé l’Allemagne pourtant quarts de finaliste (7-2). La Finlande la plus modeste des quatre demi-finalistes au nombre de titres de champions du monde déjà acquis (2 dont le plus récent en 2011) mais avec aussi deux médailles d’argent récentes en 2014 et 2016, a été la plus en difficulté avec notamment une lourde défaite concédée devant la France (5-1).

Sur le plan individuel, deux joueurs russes pointent en tête des meilleurs marqueurs de la compétiton, Artemi Panarin (14 points dont 4 buts), et Nikita Kucherov (13 points dont 6 buts). Viennent ensuite le Suédois William Nylander (12 points dont 6 buts), le Russe Vadim Shipachyov (12 points dont 2 buts), sans oublier le rookie canadien Mitch Marner (11 points dont 4 buts).

Le meilleur gardien n’est autre que le Russe Andrei Vasilevski (94,61%) qui devance son homologue canadien Calvin Pickard (93,52%).

Photo : La Russie franchira-t-elle l’obstacle canadien ? / ©Nini Calimoutou Photography

Leave a reply

Tweets récents

FACEBOOK

FANSEAT

100 % LIVE

Videos

Loading...
Bordeaux "World Travel Awards" 2016 - #3

Les blogueurs continuent leur mobilisation et les Boxers de Bordeaux [Officiel] rentrent en piste, après une victoire écrasante contre Chamonix, pour soutenir notre candidature aux « World Travel Awards » ! Vous aussi votez Bordeaux et mobilisez vos amis ► bordeaux-travel-awards.com

Posted by Bordeaux Tourisme on Donnerstag, 21. April 2016
Shares
Share This